Les séries

LES PLANCHES

La RSX a été choisie par l’ISAF comme support Olympique pour succéder à  la Mistral One Design  après les Jeux Olympiques d’Athènes 2004. Elle fait donc sa première apparition olympique à l’occasion des JO de Pékin en 2008 sur le plan d’eau de Qingdao.
Elle a été dessinée et shapée en 2004 par Jean Bouldoires et elle est entrée en production en 2005. C’est une planche, hybride, très large et pourvue d’une dérive.
Elle a été conçue pour naviguer et régater dans des conditions de vent allant de 3 à 30 nœuds. Sa caractéristique essentielle réside dans sa capacité a planer dés 12 nds. En contre partie c’est une planche relativement lente dans le petit temps et la navigation avec dérive.
 Deux surfaces de voile sont disponibles pour les concurrents. Les hommes utilisent une voile de 9.5 m² alors que les femmes et les jeunes utilisent une voile de 8.5 m. Le poids et la rigidité du gréement, en font un support très sollicitant sur le plan physique.
L’Association de Classe RS:X a été crée en novembre de 2006 elle œuvre pour le développement de la planche olympique et l’organisation des épreuves internationales comme toute Classe Olympique internationale.

LA RRD

C’est le choix fait par le CER pour l’entrainement et le suivi des jeunes inscrits en extreme glisse.

LES DERIVEURS

Le laser olympique se doit etre la série de prédilection du centre.

Le Laser est un  dériveur monotype très populaire. C’est un solitaire, c’est-à-dire qu’il est barré par une seule personne. La conception de  Buce Kirby met l’accent sur la simplicité et la performance.Le Laser est devenu un des dériveurs les plus répandus dans le monde avec plus de 200 000 unités construites au début de 2011. Son succès réside dans sa simplicité, sa robustesse et dans son adoption par les régatiers qui apprécient sa stricte monotypie : tous les concurrents utilisent coque et gréement fournis par un seul constructeur, seules des modifications mineures explicitement autorisées dans la jauge sont permises.